1 min read

It’s a book…

Il faut que je comprenne pourquoi je n’ai toujours pas de Kindle en dépit 1. de ma technophilie invétérée, 2. du confort de lecture que je lui reconnais bien volontiers, 3. de mon budget Amazon qui flirte déjà avec le budget militaire d’une petite dictature bananière, et 4. de ma volonté persistente de réduire le poids de mes affaires dans mon nombreux déplacements. Si j’avais l’édition papier en plus de celle électronique, je crois que je serais parfaitement heureux. Ce doit donc être que j’aime mes rayonnages de livres ?

(Merci à Lane Smith)