Manager authentique et adaptable 7/9

L’objectif de cette 7ème session est de démystifier le stress, le comprendre et commencer à explorer sa gestion. Le stress est souvent ressenti pendant des périodes de changement. Permettre une gestion fluide du changement c’est aussi s’occuper du stress associé au changement.

Afin de mieux comprendre le stress, nous nous intéressons ici au processus par lequel le stress se manifeste: partant d’une situation potentiellement stressante (le ressenti différant selon les personnes) ou d’une cause interne du stress (peur de l’inconnu, perfectionnisme, pessimisme etc.), et du process cognitif qu’elle déclenche, s’en suit un certain nombre de manifestations sur 3 niveaux: physique, psychologique et comportemental. Comprendre ces symptômes, peut aider l’individu à reconnaître lorsqu’il est en état de stress ce qui permettra de déclencher une stratégie de gestion du stress.

La conscience et l’acceptation du stress sont les premiers pas vers son management. Chaque individu a ses propres façons d’exprimer son stress, c’est donc une tâche individuelle que de reconnaître ses propres signaux d’alarme.

Un deuxième pas suite à la prise de conscience est le cadrage du stress: comprendre dans quelles situations ou types de situations le stress se manifeste. Pouvant devenir insupportable, le stress prend une ampleur écrasante sur votre vie. Il est important de bien définir les situations auxquelles il est associé, afin de se donner la possibilité de gérer cette situation particulière.

Un journal réflectif (sorte de journal intime) est un exercice qui peut aider à découvrir ses propres modèles de comportements de stress, et permettre la mise en oeuvre d’une des stratégies de “résolution”.

Un des stratégies des gestion du stress est l’utilisation de l’énergie du stress (résultant de sécrétion d’adrénaline) pour être plus performant ou plus rapide. Le stress ici devient positif  et est appelé Eustress. Un grand nombre de personnes sont capables de bien fonctionner sous ce type de stress.

L’objectif est que le stress soit du Eustress ou du stress géré, afin qu’il n’ait pas d’impact négatif sur la vie de l’individu, sa performance au travail ou son bien-être.

De toutes les façons de gérer son stress, j’ai choisi d’en traiter de deux types: les stratégies de relaxation et de résolution.

Les stratégies de relaxation aident à évacuer les symptômes physiques du stress, pour éventuellement permettre de suivre avec des stratégies de résolution. Pour se relaxer, nous pouvons trouver de nombreux moyens comme le sport, les sorties, ou la médiation. Dans certaines situations (au travail par exemple) nous n’avons pas toujours l’opportunité de les pratiquer. Un moyen facile à mettre en oeuvre est la respiration. Plusieurs techniques sont disponibles, aidant à réduire le rythme cardiaque et à calmer l’individu: diminuer de moitié le nombre d’inspiration et d’expiration (respiration consciente) ou respirer par le ventre (respiration méditative), etc.

Une autre technique de relaxation consiste à se déconnecter de la situation stressante: en prenant une perspective dite “méta” (prendre du recul, regarder d’en haut), ou en se détachant physiquement de la situation (aller faire autre chose, comme une sortie entre amis) afin de s’accorder du temps pour évacuer les symptômes physiques du stress.

Les stratégies de résolution dépendent bien sur de la situation. Nous en examinerons deux. La première consiste à mieux gérer son temps. Cette stratégie s’applique lorsque le stress est lié au temps, date limite, ou des problèmes d’organisation. La deuxième stratégie s’appelle “le scénario catastrophe”, et s’applique lorsque le stress est lié à la peur de l’inconnu, des conséquences ou du futur. Accepter ce que le pire pourrait être, est un premier pas vers la découverte de solutions à ce scénario, et permet de se rassurer sur notre capacité à appréhender même le pire. Bien sûr, imaginer le pire peut être douloureux, et dans beaucoup de cas confronter sa peur, c’est presque l’avoir apprivoiser.

Le stress fait partie tout naturellement de notre vie, et la plus important c’est de ne pas le laisser nous envahir. Nous pouvons même rire de notre stress : voir l’aspect amusant de nos réactions et comportements de stress aide à réduire son effet. Bien sûr pour cela, il ne fat pas se prendre trop au sérieux.

Connaissez-vous vos propres signaux d’alarme de stress ? Comprenez-vous ce qui vous stresse ? Quelles sont vos stratégies de gestion du stress ?

Author: Stéphanie

Stéphanie has developed an extensive practice of executive coaching in London for more than 10 years. She now coaches CEOs and top executives to help them with team creation and development as well as business agility. She is one the few European expert both implementing and doing research on mentoring programmes.