Gestion de stock robotisée

Je suis depuis de nombreuses années et avec attention les innovations concernant la logistique, et en particulier la gestion des stocks et les préparations de commande. C’est une étape clef dans l’organisation opérationnelle du développement de nombreuses PMEs. Et mis à part quelques magasins automatisés permettant à des palettes d’être directement amenées à des préparateurs, ou des chaînes de préparation sur tapis roulant faisant circuler des préparations d’un îlot de stock à un autre, peu de solutions nouvelles et efficaces sont apparues depuis dix ou quinze ans dans ce domaine.

Or Kiva Systems propose maintenant une solution complète de “mobile fulfillment”, qui me parait répondre à de nombreuses attentes d’une gestion logistique moderne. La solution en question consiste en une flottille de robots, qui vont en fonction des besoins de préparation, chercher les étagères de rangement, les amener à un préparateur en poste fixe, et lui indiquer avec un pointage laser dans quelle case trouver le produit à préparer. De nombreux groupes fortement impliquées dans la distribution grand public, comme Gap, Staples ou Zappos, ont déjà validé avec succès ce système.

Cette flotte de robots conjugue plusieurs avantages :

  1. Pas de déplacement de personnel
  2. Un rangement ABC par vitesse de rotation recalculé en temps réel
  3. Un rangement compact des stocks
  4. Une assistance à la préparation continue
  5. La possibilité de préparer en parallèle plusieurs commandes

Une vidéo sur le site du constructeur illustre de façon assez spectaculaire le fonctionnement d’un magasin type.

Il est possible de penser que cette technologie provoque une rupture dans l’organisation de nombreux business B2C, surtout dans des périodes où le commerce par internet rencontre de plus en plus largement son public. La gestion complexe d’un entrepôt multi-références avec des préparations à l’échelle de la boîte et du carton, semble devenir moins compliquée et plus rationnelle. Une percée technologique à surveiller !

Statistiques urbaines en temps réel

L’innovation dans la façon d’une entreprise aborde son marché passe par de nombreuses stratégies. Elle s’appuie souvent tout simplement sur la mise à profit de la banalisation d’une technologie, qui ouvre de nouvelles manières pour rencontrer ou comprendre son marché. Il est clair dans cet esprit que la banalisation de la téléphonie mobile, sa capacité à géo-localiser des utilisateurs, et le faible coût de la puissance de calcul et de stockage, ouvre des perspectives de services innovants. Ainsi la société Faber Novel en partenariat avec Orange, commence à proposer des prototypes de services permettant de suivre à grande échelle l’activité des utilisateurs de téléphone mobile sur une région ou une ville :

(Passez en plein écran pour pleinement apprécier la vidéo)

Visuellement impressionnant, le résultat peut laisser rêveur tout industriel concerné par exemple par les déplacements urbains. Il n’est guère difficile de trouver des applications immédiates de cette technologie comme marqueur de la concentration des foules, permettant à des régies de transports d’affiner leur maillage de véhicules, à des réseaux de taxis de suivre en temps réel les besoins quartiers par quartiers, à des afficheurs de positionner plus stratégiquement les campagnes de leurs clients (et pourquoi pas de les changer à la volée), etc.

Il est certain que ce type de technologie qui relève finalement d’une “simple” exploitation de données brutes, une fois alliée à des outils de décisions ciblés, apportera des changements radicaux à la manière dont les industriels B2C vont adresser leur ciblage client. En terme de business design, il s’agit d’obtenir une “granularité” plus fine dans la communication et/ou la distribution des produits et services. La capacité à ainsi travailler non plus simplement avec une vision statistique moyenne, mais d’obtenir une statistique en temps réel change complètement le terrain de jeu.

Promo et projets

Un clin d’oeil et nos remerciements à Marie-Line et à La Lettre du Business pour un exercice de style très réussi en matière de journalisme d’entreprise !

Dans les autres actualités qui nous occupent avec plaisir, nous préparons deux cours pour Euromed Management, l’école de management de Marseille qui n’en finit pas de monter dans les classements internationaux. Le premier cours “Authentic and Adaptable Manager” présenté par Stéphanie concerne l’adaptation des futurs managers aux changements de la vie professionnelle. Le deuxième cours “Business Model Innovation” présenté par moi-même, doit permettre aux étudiants de MBA d’obtenir une meilleure compréhenssion de tout type de modèle d’entreprise pour y déceler les meilleures pistes d’innovation non-technique.

Dans les deux cas nous sommes bien entendu très heureux de pouvoir partager avec des étudiants d’école de commerce ou de master en business, nos expériences sur des sujets qui nous passionnent !

Nouveau master en génétique prédictive

La faculté de médecine de Marseille vient de créer un master de conseil en génétique prédictive. Ces conseillers ont essentiellement pour rôle de travailler en collaboration avec des médecins, pour évaluer les risques génétiques en diagnostic prénatal. Il s’agit d’une nouvelle profession crée dans les décrets de la loi de santé publique, et dont les arrêtés ont été finalisés en mai 2008. Continue reading Nouveau master en génétique prédictive

Bruce Quande, un innovateur oublié

Dans la catégorie des innovateurs qui ont manqué leur rendez-vous avec l’histoire, Bruce Quande tout comme Kane Kramer, a une place à part. En 1963 Bruce est étudiant dans le Montana et participe à des compétitions d’athlétisme en saut en hauteur. Il est pris en photographie dans une position inhabituelle : laissant de côté les techniques de rouleau ventral, costal, ou même de ciseau, il saute en enroulant la barre de dos. Une canadienne Debbie Brill en 1966 essaiera elle-même ce type de saut en rupture avec les pratiques de l’époque. Mais c’est finalement Dick Fosbury en 1968 aux jeux olympiques de Mexico, qui prendra le risque de cette rupture technique et qui parviendra à remporter une médaille d’or avec un saut à 2,24 m. Depuis les années 80 plus aucun athlète ne s’est risqué à utiliser une autre technique que le “Fosbury flop”. Continue reading Bruce Quande, un innovateur oublié

Kane Kramer inventeur oublié de l’iPod

Un nom supplémentaire à ajouter à la liste des entrepreneurs trop en avance sur leur marché et qui de surcroît, n’ont pas su suffisamment investir dans la protection intellectuelle de leur projet.

Kane dans les années 80 conçoit le projet IXI : un appareil compact capable de stocker quelques minutes de musique numérique, mais aussi de se relier via un réseau de disquaires (oui, il y avait encore des disquaires à l’époque) à un central téléphonique permettant de charger les morceaux choisis. Tout cela consolidé avec des statistiques de ventes instantanées pour les disquaires en question, qui auraient pu suivre la progression des meilleurs hits.

Cela vous rappelle quelque chose… ?

Négocier ses achats

Nous parlons souvent de stratégie ou de finance, mais il arrive parfois que l’accompagnement de nouveaux managers doive porter sur des sujets très pratiques. Parmi ces sujets pratiques il y a les négociations d’achats. Elles échoient souvent dans les TPE à des personnes qui ne sont pas forcément expérimentées, ni même formées, pour les réaliser, et qui sont confrontées bien entendu à des vendeurs qui sont eux toujours mieux armés pour décrocher une vente. Continue reading Négocier ses achats

Valeur ajoutée analogique

Je renvoie un de mes lecteur (il se reconnaîtra) avec qui nous discutons très souvent d’innovation, et de façon très enrichissante, à une entreprise de vente par correspondance américaine : North Hollywood’s Pack Central. Cette petite PME a investi massivement il y a quelques années dans le rachat de stocks de cassettes audio. Oui vous avez bien lu, de simples cassettes, du type utilisées dans les années 70 pour s’échanger des compilations disco… A priori l’intuition et le bon sens sont pris en défaut. Si l’on écarte un quelconque phénomène de mode auprès d’une tribu urbaine new-yorkaise de moins de 50 personnes, qui peut bien vouloir acheter en 2008 un support audio de faible capacité, analogique, linéaire, et pour lequel on serait bien en mal de trouver des lecteurs ? Continue reading Valeur ajoutée analogique

Le marché du jeu vidéo pour les PMEs

Le jeu vidéo s’est répandu dans toutes les couches de la société depuis les années 90 et a investi depuis les années 2000 de nouveaux médias supports (mobiles, internet large bande). Depuis maintenant assez longtemps le gros de la production vidéo-ludique est une industrie, donnant naissance à des produits phares dont la réalisation implique plus ou moins les mêmes moyens et la même organisation qu’un long-métrage grand public. Continue reading Le marché du jeu vidéo pour les PMEs