Sélectionnez le prochain article à paraître !

Pour une fois ceci n’est pas un article. J’ai une pile d’une trentaine de sujets sur lesquels j’ai envie (ou besoin pour être parfaitement honnête) d’écrire.

Du coup voici ce que je vous propose : comme mon travail à temps plein n’est pas d’écrire des articles, indiquez-moi sur Twitter (@merkapt) celui qui vous intéresse le plus. Je compile les retours en fin de semaine et je m’y attelle.

Le dessus de la pile de sujet ressemble à cela :

  1. L’innovation remontante : ou comment l’innovation drastique venant du continent africain, de la Chine ou du Brésil influence en retour notre monde développé.

2. Cartographie des stratégies d’innovation de business model : un peu plus d’une quarantaine de stratégies d’innovation que nous suivons et organisons à l’agence avec nos clients, autour des compétences et ressources clefs, de la formulation de la valeur ajoutée, de la monétisation, des partenariats stratégiques, de la communication, de la distribution, de la segmentation clients etc.

3. L’échec des méthodologies d’innovation : pourquoi il n’y a pas de méthode, de recette miracle, de logiciel capable de formaliser l’innovation pour vous et quelle est l’alternative (autant vous le dire de bons outils qu’il faut savoir quand activer ou non, et pas de miracle, il faut réfléchir et accepter un certain niveau de risque — je sais c’est une mauvaise nouvelle).

4. Jusqu’où pouvez-vous réduire le risque sans arrêter d’innover et pourquoi écrire un business plan serait une erreur.

  1. Les startups web sont devenus un produit financier à haut risque, faible investissement et fort retour potentiel : est-ce bien honnête de pousser une génération de jeunes professionnels dans le corridor étroit du web parce que c’est intéressant à financer, sachant que par nature 90% d’entre eux se destinent à l’échec ?
  2. Pourquoi aux US on considère l’entrepreneur et pas seulement son projet en cours : un début de réponse à la réponse précédente dans le siège de l’avocat du diable pour essayer de voir comment changer nos mentalités et comprendre que l’échec est constitutif d’un parcours d’apprentissage, et le rôle de la puissance publique dans tout cela.

  3. Le syndrome des 5 ans d’existence d’une entreprise : nous venons de passer ce cap tranquillement depuis la création de l’activité de conseil de l’agence… ce qui change, ce qui ne change pas dans le regard des institutions, de certains clients… ce qui est absurde ou pas.

  4. Comprendre les stratégies de la gratuité : j’ai beau penser qu’à force de le manipuler ou d’y être confronté par le web, tout le monde a compris depuis longtemps comment la gratuité entre en jeu en terme de business model, mais force est de constater que non. Faisons donc un point avec les règles du jeu.

9. Small is beautiful : un article qui me tient à coeur pour partager la façon dont nous gérons notre entreprise et pensons qu’il y a une prime énorme dans notre activité à rester “petits”, sous le radar, agiles et véloces. Pas forcément politiquement correct quand une “bonne” entreprise française doit créer de l’emploi, mais j’ai été récemment conforté dans cette vision par plusieurs autres entrepreneurs plus expérimentés et aussi l’échec d’un ami proche.

  1. Innovation et “soft power” : pourquoi et comment l’innovation peut devenir une arme de soft power pour les grands groupes ou les startups. Un sujet je pense très important, au mieux géré de façon empirique (et qui permet de rediscuter de la notion de risque… oui je suis têtu).

11. L’innovation se crée dans le décalage entre ce que les “experts” voient et ce qui va être réaliser au final : comment la stratégie d’innovation joue son succès dans les derniers mètres conduisant au marché et pourquoi (par exemple) si l’internet des objets est une belle idée sans suite, le M2M est en pleine explosion.

  1. Ce n’est pas vous mais votre culture qui réfléchit et innove : pourquoi il est futile de concevoir des programmes d’innovation sans comprendre quel est votre ADN d’entrepreneur, que vous soyez seul dans votre startup ou que vous ayez 30.000 employés sur la planète.

Voilà à vous de jouer…

EDIT du 2 décembre avec le résultat des courses : Grand vainqueur “L’échec des méthodologies d’innovation” suivi de près par “Cartographie des stratégies d’innovation de business model” et “Small is beautiful”. Et de toute façon, vous n’échapperez pas au fait que “Les startups web sont devenus un produit financier”.

Merci pour vos votes sur Twitter, après le startup weekend Marseille, je passe au Camping Toulouse demain après-midi et je devrais avoir le temps d’écrire au moins un article dans le TGV. ; )

EDIT du 17 décembre : Un de plus…

EDIT du 9 mars : Et hop, un autre. 

EDIT du 31 mai : Où nous finissons par parler risque et business plan.  

 

Author: Philippe

After obtaining a PhD in biotechnologies, and working in a medical diagnostic startup, Philippe Méda has managed teams and companies in the medical and pharmaceutical industries for over fifteen years. Following an MBA in 2007 Philippe founded Merkapt, a consulting agency in charge of co-piloting innovation for startups and large multinationals, in Europe, and Asia. Since then he has been training 200 to 300 startups a year, consulted for dozens of multinationals on rupture innovation or corporate incubation, and was directly involved in more than 150 startups building their market fit and scaling up their business. Philippe also teaches innovation and business model design in key MBA programs in Paris and Shanghai and is now living in Amsterdam.

Comments are closed.