However beautiful the strategy, you should occasionally look at the result

Cette citation de Sir Winston CHURCHILL :

Aussi belle que soit la stratégie, vous devriez de temps en temps en regarder le résultat.

… Est systématiquement celle que j’ai en tête depuis quelques semaines. Participant à de nombreuses levées de fonds avec des startups, ou des entreprises plus avancées, nous devons manipuler beaucoup d’hypothèses : quelle va être la taille du marché pour un produit qui n’existe pas encore ? Quelle va être le temps de développement d’une nouvelle technologie ? Quand le coeur du marché va t’il être atteint ? Etc. Et manifestement ces hypothèses ne sont pas les plus importantes, dans un business plan. Ce qui est réellement en jeu c’est comment et quand vont-elles être vérifiables. Quels vont donc être les points de contrôles de la stratégie.

Or, la plupart du temps, les entrepreneurs restent uniquement focalisés sur la construction de scénarios “vendables”. Ils réalisent assez mal, que l’intérêt de ces scénarios est surtout de présenter ces points de contrôles. Ce sont eux qui permettront avec des échéances définies de s’adapter à la réalité, de réorienter à temps les efforts des équipes et d’engager son marché avec efficacité.

Un business plan doit donc être avant tout régulièrement balisé d’étapes de contrôles, d’objectifs clefs (des “milestones”), qui soient lisibles par les équipes et les investisseurs.

Author: Philippe

Philippe has been training 200-300 startups a year since 2007, consulted for dozens of multinationals on rupture innovation or corporate incubation, and was directly involved in more than 150 startups building their market fit and scaling up their business. He also teaches business model innovation in key MBA programs whether they are in Paris or Shanghai. And since 2017, Philippe is now living in Amsterdam, one of the best European business hub around.