De old school à pure player : remixer son business model

J’interviens demain à Lyon lors de la conférence Blend sur le sujet en titre. Le pitch global de la présentation est le suivant :

Comment des entreprises construites autour de business models traditionnels (« old schools ») peuvent se remixer en tirant parti du pouvoir destructeur du web ?
Nous commencerons à passer en revue des causes d’échecs classiques liées à une trop forte crispation sur d’anciens business models. Puis nous considérons comment certains « pure players » parviennent à émerger de façon parfois explosive, en s’affranchissant des fondamentaux habituels. De Virgin, à Square, Moo, ou aux Food Trucks ce tour d’horizon nous permettra d’échanger sur les stratégies de remix et d’adaptation de ceux qui ne veulent pas forcément devenir « pure player » mais qui doivent néanmoins ajuster efficacement leur business model en comprenant comment pense, fonctionne et s’organiserait un nouvel entrant dans une économie globale et connectée.

Nous parlerons innovation, prise de risque et… lapins tueurs. Voici comme toujours en avant-première les slides…

Je repars le soir même en TGV, donc si vous voulez m’attraper pour échanger sur l’innovation de business model, ou un autre sujet, n’hésitez pas à me tweeter. ; )

EDIT : Et merci pour tous vos commentaires positifs…

Author: Philippe

Philippe has been training 200-300 startups a year since 2007, consulted for dozens of multinationals on rupture innovation or corporate incubation, and was directly involved in more than 150 startups building their market fit and scaling up their business. He also teaches business model innovation in key MBA programs whether they are in Paris or Shanghai. And since 2017, Philippe is now living in Amsterdam, one of the best European business hub around.

Comments are closed.