La presse écrite n’est pas encore morte

La plupart des journaux nationaux ont créé des applications mobiles pour l’iPhone Chacune essayant de présenter avec un format adapté à un écran de 9 cm de diagonale, la lecture des dernières informations. Cela peut paraître une démarche anecdotique.

La plupart des journeaux nationaux ont créé des applications mobiles pour l’iPhone Chacune essayant de présenter avec un format adapté à un écran de 9 cm de diagonale, la lecture des dernières informations. Cela peut paraître une démarche anecdotique. Prenons un journal comme Le Monde. Sa version papier a une audience de 300 à 350.000 lecteurs. Sa version internet gérée par une filiale, a autant de lecteurs et génère approximativement 2,6 millions de pages lues par jour. Dont 10% provenant des quelques 7.500 blogs qu’elle héberge. Quand l’application iPhone a été sortie par le journal, elle a été téléchargée près de 500.000 fois en 6 mois et continue d’être téléchargée 2.000 fois par jour.
Avec, selon Médiamétrie (http://www.ecranmobile.fr/11-millions-de-mobinautes-selon-Mediametrie_a19.html), une base potentielle de 11 millions de français utilisant internet sur leur mobile, il est facile de comprendre que l’enjeu d’une application iPhone performante est majeur.
En ce qui concerne Libération qui jusque là était en retard sur le terrain du web mobile, l’attente vient d’être récompensée. Une très belle application proposant plusieurs services totalement inédit dans le petit monde de la presse internet sur mobile, vient d’apparaître sur le site d’iTunes (http://clk.tradedoubler.com/click?p=23753&a=403761&g=0&td_partnerId=2003&url=http://itunes.apple.com/fr/app/liberation/id336173383?mt=8).
Aux flux d’articles quotidiens, diaporamas des photo-reportages, s’ajoutent l’écoute de la radio Libé en streaming et des podcasts audio-vidéo. Jusque là rien de bien original. Mais le journal a poussé l’enveloppe de l’iPhone en intégrant de façon très innovante le format du journal papier et le format électronique. Ainsi il est possible d’acheter le journal du jour identique à sa version papier et de naviguer dans ses pages, puis de cliquer sur une zone d’article pour le voir apparaître dans un format compatible avec la lecture sur un petit écran. Toutes les unes du journal depuis 1973 sont aussi proposées en téléchargement (les moins de 35 ans apprécieront). Parmi toutes les autres fonctions de cette application, deux me semblent intéressantes : mobile reporter qui permet d’envoyer photos et suggestions de news directement à la rédaction et la visualisation en temps réel (le soir) de la construction page à page du chemin de fer du journal du lendemain. Bref, une vrai réflexion sur le design et l’ergonomie de l’information en temps réel issue d’un format papier, qui méritera d’être suivie.
D’un point de vue économique un choix ambitieu a été fait. Si l’application et les news sont gratuites, l’accès au journal du jour zoomable est facturé 0,79 € pour 24 heures et 3,99 € pour une semaine (les abonnés de la version papier bénéficiant gratuitement du service). En terme de monétisation, c’est un vrai pari et il sera intéressant de voir si le public suit.
L’abonnement à lemonde.fr avec les mêmes services en version non-mobile, aggrégés à de solides fonctionnalités de recherche multimédias dans l’énorme base d’article du journal, n’est elle facturée que 6 € par mois. La politique de tarification qui peut être adoptée entre trois mondes encore distincts : le papier, l’écran d’ordinateur et l’écran mobile, n’existe pas encore. Elle se crée sous nos yeux en ce moment même.
Pour ma part je suis surpris de ne pas encore voir adressé le format tout aussi spécifique de l’écran télé. Avec le besoin qui va apparaître de plus en plus rapidement, de consulter les unes de ces journaux sur votre nouvel écran LCD16/9 de 102 cm acheté pour Noël…

La plupart des journaux nationaux ont créé des applications mobiles pour l’iPhone Chacune essayant de présenter avec un format adapté à un écran de 9 cm de diagonale, la lecture des dernières informations. Cela peut paraître une démarche anecdotique, mais prenons un journal comme Le Monde… Sa version papier a une audience de 300 à 350.000 lecteurs. Sa version internet gérée par une filiale, a autant de lecteurs et génère approximativement 2,6 millions de pages lues par jour. Dont 10% provenant des quelques 7.500 blogs qu’elle héberge. Quand l’application iPhone a été sortie par le journal, elle a été téléchargée près de 500.000 fois en 6 mois et continue d’être téléchargée 2.000 fois par jour. Avec, selon Médiamétrie, une base potentielle de 11 millions de français utilisant internet sur leur mobile, il est donc plus facile de comprendre que l’enjeu d’une application iPhone performante est majeur.

En ce qui concerne Libération, qui était jusque là en retard sur le terrain du web mobile, l’attente vient d’être récompensée. Une très belle application proposant plusieurs services totalement inédit dans le petit monde de la presse internet sur mobile vient d’apparaître sur le site d’iTunes.

Aux flux d’articles quotidiens, diaporamas des photo-reportages, s’ajoutent l’écoute de la radio Libé en streaming et des podcasts audio-vidéo. Jusque là rien de bien original. Mais le journal a poussé l’enveloppe de l’iPhone en intégrant de façon très innovante le format du journal papier et le format électronique. Ainsi il est possible d’acheter le journal du jour identique à sa version papier et de naviguer dans ses pages, puis de cliquer sur une zone d’article pour le voir apparaître dans un format compatible avec la lecture sur un petit écran. Toutes les unes du journal depuis 1973 sont aussi proposées en téléchargement (les moins de 35 ans apprécieront). Parmi toutes les autres fonctions de cette application, deux me semblent intéressantes : mobile reporter qui permet d’envoyer photos et suggestions de news directement à la rédaction et la visualisation en temps réel (le soir) de la construction page à page du chemin de fer du journal du lendemain. Bref, une vrai réflexion sur le design et l’ergonomie de l’information en temps réel issue d’un format papier, qui méritera d’être suivie :



D’un point de vue économique un choix ambitieux a été fait. Si l’application et les news sont gratuites, l’accès au journal du jour zoomable est facturé 0,79 € pour 24 heures et 3,99 € pour une semaine (les abonnés de la version papier bénéficiant gratuitement du service). En terme de monétisation, c’est un vrai pari et il sera intéressant de voir si le public suit.

L’abonnement à Lemonde.fr avec les mêmes services en version non-mobile, agrégés à de solides fonctionnalités de recherche multimédias dans l’énorme base d’article du journal, n’est elle facturée que 6 € par mois. La politique de tarification qui peut être adoptée entre trois mondes encore distincts : le papier, l’écran d’ordinateur et l’écran mobile, n’existe pas encore. Elle se crée sous nos yeux en ce moment même.

Une nouvelle direction pour la presse en ligne est aussi l’apparition de nouveaux écrans. Certains commençant à arriver sur le territoire européen comme le Kindle ou autres e-books. D’autres étant à l’état de projets en murissement :

Pour ma part je suis surpris de ne pas encore voir adressé le format tout aussi spécifique de l’écran télé. Avec le besoin qui va apparaître de plus en plus rapidement, de consulter les unes de ces journaux sur votre nouvel écran LCD16/9 de 102 cm acheté pour Noël…

Author: Philippe

Philippe has been training 200-300 startups a year since 2007, consulted for dozens of multinationals on rupture innovation or corporate incubation, and was directly involved in more than 150 startups building their market fit and scaling up their business. He also teaches business model innovation in key MBA programs whether they are in Paris or Shanghai. And since 2017, Philippe is now living in Amsterdam, one of the best European business hub around.

Comments are closed.