43 Innovations de business model

Je vous proposais en novembre dernier de sélectionner des articles à paraître sur le blog, parmi douze possibles. Après avoir traité de l’échec des méthodologies d’innovation, de “small is beautiful” et de la façon dont l’innovation se crée dans les erreurs de prédiction des experts… Essayons donc aujourd’hui de vous donner un aperçu de notre radar de l’innovation de business model :

43 innovations de business model - merkapt

Cette version est celle que nous utilisons le plus souvent en formation sur le sujet. C’est la version la plus “light”, histoire de ne pas rentrer dans des approches trop spécifiques à des types de marché particuliers, ou des moments précis de la vie d’une entreprise.

Ces 43 stratégies d’innovation de business model sont donc les plus générales que nous avons eu à utiliser avec des clients, ou identifié dans le marché. Elles peuvent se relier préférentiellement à une partie du business model, même si dans certains cas ce n’est évidemment pas si simple. De façon intéressante, elles peuvent être utilisées de façon isolées, ou être combinées entre elles.

En un tweet ou moins, si je devais expliquer chacune de ces stratégies d’innovation (et en essayant de ne pas trop jargonner, si j’y parviens) voilà ce que cela donnerait :

  1. Maximiser : Versionner le plus largement possible le nombre de solutions pour renforcer l’effet de halo d’une valeur ajoutée remarquable.
  2. Revenir au coeur : Reformuler radicalement son activité marché en restant centré sur sa valeur ajoutée.
  3. Collision des besoins : Concilier deux types de solutions normalement antinomiques pour créer un nouvel espace de valeur ajoutée.
  4. Bottom-up : Transposer une innovation remontante du marché en solution standardisée.
  5. Minimalisme : Réduire à l’essentiel les fonctionnalités d’une solution pour maximiser les dimensions de valeur ajoutée.
  6. Pivoter : Suivre un segment client dans l’évolution de ses besoins en changeant la formulation de sa solution, et parfois, sa valeur ajoutée (différent de 2).
  7. Innovation ouverte : Demander aux clients de définir la façon dont votre valeur ajoutée doit être produite et les suivre.
  8. Recruter le client : Faire agir le client dans la production de votre solution.
  9. Crowdsourcer : Sous-traiter à l’intelligence collective une de vos compétence clef.
  10. Fabless : Renoncer à la maîtrise directe de votre outil de production pour améliorer votre agilité.
  11. Externalisation extrême : Sous-traiter tout ce qui ne contribue pas à la production la plus directe de votre valeur ajoutée.
  12. Réorientation :  Reformuler radicalement son activité marché en restant centré sur ses compétences et ressources clefs.
  13. Alliances temporaires : Organiser des partenariats fluides pour suivre des évolutions marché critiques mais passagères.
  14. Coopétition : Choisir de collaborer avec un cercle fermé de compétiteurs, pour affaiblir les autres compétiteurs.
  15. Construire un écosystème : Faire apparaître sa valeur ajoutée dans la synergie de plusieurs solutions utilisées par les mêmes clients.
  16. Micro-séries : Chercher à maximiser son intimité client par des séries de production courtes, plutôt que de directement rentabiliser son outil de production.
  17. Customisation de masse : Parvenir à rendre unique chaque solution fournie à un marché de masse.
  18. Recycler / Remixer : Recombiner des solutions individuellement banalisées en de nouvelles solutions inédites.
  19. Fractaliser : Pousser à l’extrême la recherche de solutions adaptées à des besoins de niches.
  20. Transformer en service : Dématérialiser un produit physique en une solution de service ou un site web.
  21. Partager l’addition : Regrouper différents clients pour atteindre une capacité de financement permettant la mise en oeuvre d’une solution qui ne serait sinon pas économiquement réalisable.
  22. Changer la granularité : Modifier la configuration de la plus petite solution facturable.
  23. Tarification dynamique : Adapter sa tarification en fonction d’évènements variables.
  24. Micro-revenus : Augmenter son revenu global en maximisant le nombre de revenus possibles par un abaissement radical de leur montant individuel.
  25. Free : Déplacer la source de revenus en incluant pour un segment client une dimension gratuite.
  26. Bénéfice mutuel : Renoncer à une partie de vos rémunérations directes en échange de l’obtention d’un actif monétisable sur un autre marché.
  27. Revenus multiples : Tenir compte d’autres formes de revenus critiques au-delà de la partie financière.
  28. Les clients dans l’entreprise : Rendre les clients ambassadeurs de la valeur ajoutée.
  29. Guérilla : Utiliser des stratégies de communication changeantes, percutantes et à faible coût, pour déstabiliser la concurrence.
  30. Packager : Présenter plusieurs solutions de façon groupée, pour que les plus connues entraînent la vente des autres.
  31. Statufier : Eriger en icone un produit et le préserver de l’usure des cycles de communication.
  32. Gamifier : Organiser la relation à la marque en un parcours ludique, gratifié en continu par des micro-satisfactions.
  33. Go Global : Utiliser le web pour globaliser une activité habituellement limitée par une zone de chalandise limitée.
  34. Go Local : Mettre en oeuvre une stratégie de proximité pour la distribution d’une solution industrielle.
  35. Go Glocal : Organiser une distribution cellulaire par des cellules régionales et indépendantes.
  36. Longue traîne : Augmenter à l’infini le nombre de références gérées pour maximiser les occurrences possibles de profits.
  37. Court-circuiter : Rendre obsolète des maillons d’une chaîne de valeur sur un marché particulier.
  38. Décaler dans le temps : Changer la périodicité d’une activité de distribution.
  39. Dématérialiser : Augmenter la valeur ajoutée d’une solution client en réduisant les interactions matérielles au maximum.
  40. Clients insolvables : Adapter une solution pour toucher des segments marchés jusque là réputés non-rentables.
  41. Déplacement : Reconfigurer son offre pour toucher des non-clients.
  42. Destruction créative : Remettre radicalement en cause l’organisation d’un marché en rendant obsolète la segmentation de ses concurrents.
  43. Marchés en cascade : Piloter la vente d’une solution au travers de plusieurs marchés organisés en chaîne de valeur.

 

Author: Philippe

Philippe has been training 200-300 startups a year since 2007, consulted for dozens of multinationals on rupture innovation or corporate incubation, and was directly involved in more than 150 startups building their market fit and scaling up their business. He also teaches business model innovation in key MBA programs whether they are in Paris or Shanghai. And since 2017, Philippe is now living in Amsterdam, one of the best European business hub around.

Comments are closed.