Créativité et innovation dans les territoires

Article court

Le CAE (conseil d’analyse économique et stratégique) vient de publier un rapport fort stimulant intitulé “Créativité et innovation dans les territoires”. L’intérêt de ce document est de tenter de dépasser l’habituel paradigme français de l’innovation : recherche scientifique = brevets = technologie = marché. Et si vous me lisez un tant soit peu régulièrement, vous savez à quel cela m’importe.

Ce rapport met donc en lumière quelques points clefs :

  • La dimension high-tech ou low-tech de l’innovation technologique (revoir ma série d’articles sur l’innovation venue de Chine ou d’Inde) ;
  • Son développement économique efficace dans les secteurs qui existent déjà, comme les services à la personne ;
  • L’impact de l’organisation territoriale sur l’innovation ;
  • La créativité comme le pivot d’une conception large et ouverte de l’innovation.

Sur ce dernier point, le rapport donne de nombreux exemples de stimulation de la créativité territoriale. Il démontre par la même, qu’il est difficile de canaliser des budgets régionaux sur cette créativité, en attendant des résultats précis, métriques et calendaires. Les professionnels de l’innovation le savent bien, par définition la créativité ne se calibre pas. Et surtout pas a priori. Les vieilles recettes ne marchant pas, il est donc nécessaire d’expérimenter, de lancer des projets et de tenter des choses inédites. Cela ne veut par contre pas dire, que l’on ne puisse pas suivre ces expérimentations et pas-à-pas, les orienter pour favoriser l’émergence d’innovations économiquement productives.

A ce sujet, ce rapport ici encore continue d’ouvrir les perspectives, en soulignant l’innovation ne vient pas majoritairement de la technologie. Je me permets de citer in extenso :

À l’origine des trois-quarts des innovations des entreprises, on ne trouve pas la science pure, mais les clients, les fournisseurs et les salariés. Le high-tech doit s’appuyer sur des innovations dans les organisations, la gouvernance, la formation, le management. À niveau comparable, c’est la créativité dans les usages des technologies qui démultiplie l’innovation et fait la différence entre les entreprises.

Tout cela à relire avec le rapport sur l’innovation de Delphine Manceau, et voici de belles pistes pour nos pôles de compétitivité et instance régionales non ? En attendant, voici le rapport complet :

Et les pistes complémentaires :

Author: Philippe

After obtaining a PhD in biotechnologies, and working in a medical diagnostic startup, Philippe Méda has managed teams and companies in the medical and pharmaceutical industries for over fifteen years. Following an MBA in 2007 Philippe founded Merkapt, a consulting agency in charge of co-piloting innovation for startups and large multinationals, in Europe, and Asia. Since then he has been training 200 to 300 startups a year, consulted for dozens of multinationals on rupture innovation or corporate incubation, and was directly involved in more than 150 startups building their market fit and scaling up their business. Philippe also teaches innovation and business model design in key MBA programs in Paris and Shanghai and is now living in Amsterdam.