La coopétition comme stratégie d’innovation de sa concurrence

La coopétition est une stratégie originale de gestion de sa compétition sur les marchés. Le terme est un amalgame de coopération et de compétition. Et vous l’aurez donc compris, il va s’agir de collaborer avec certains de ses compétiteurs pour tenter de capturer un bénéfice commun.

L’exemple le mieux connu jusqu’à présent est le fait que Google soit le financeur majoritaire de la fondation Mozilla qui développe et distribue Firefox, le navigateur open source concurrent entre autre de Chrome. Si l’intérêt de Mozilla a recevoir de l’argent est assez clair, quel est celui de Google ? Et bien il s’agit d’abord de déstabiliser les deux autres concurrents potentiellement plus puissants : Internet Explorer de Microsoft et de plus en plus, Safari d’Apple. D’autre part Google ne vend pas Chrome, mais de la publicité sur des mots clefs en ligne. Google a donc tout intérêt à avoir des navigateurs concurrents ou non, qui utilisent mieux et le plus rapidement possible son nuage de services (la recherche, Gmail ou Google Docs).

Ce type de marché présente des situations concurrentielles complexes et des stratégies à plusieurs niveaux, qui permettent de la coopération jusqu’à un certain point, puis de reprendre ailleurs une position de confrontation.

Continue reading “La coopétition comme stratégie d’innovation de sa concurrence”

On fire…

Bonjour, juste un message informatif pour vous signaler que notre hébergeur historique (Namecheap) est en train de partir en déliquescence. Il ne se passe pas un mois sans que celui-ci n’est un problème serveur grave, et je suis donc en train de transférer le site vers un hébergeur avec beaucoup plus de testostérone (Gandi). J’espère que d’ici à quelques jours tout sera rentré dans l’ordre.

Le site n’est pas arrêté pour autant, loin de là. Mais si vous avez des pages qui se chargent un peu trop lentement sachez simplement que cela ne devrait pas durer trop longtemps. : )

Ce genre de mésaventure assez banal me rappelle avec beaucoup de vivacité, à quel point nous attendons l’instantanéité du web ici et maintenant. Tout le temps. Le moindre accroc de service étant jugé intolérable. Ce qui est quand même à méditer en terme d’infrastructure quand le web se déplace de surcroit de plus en plus sur nos terminaux mobiles…

EDIT : Twitter étant ce qu’il est, Matt Russell (VP Hosting de Namecheap) a résolu une grosse parti du problème en me migrant sur un serveur qui a l’air de ne plus être simplement relié à la toile par un modem 56K. Joie et exultation pour l’instant. Mais je dois être honnête, la confiance n’est plus là et c’est vraiment la fois de trop où j’ai dû m’occuper de cette mécanique d’hébergement.

Le business model d’une agence de conseil

Dans la mesure où j’en parle assez souvent en formation, autant être transparent et partager avec vous notre business model. Ce diagramme est peut être encore un peu complexe, mais c’est réellement la formule magique qui décrit 100% de ce que nous faisons :

Les points notables c’est que nous essayons de travailler sur deux axes simples de valeur ajoutée : faciliter le développement des business et favoriser la montée en compétences des entrepreneurs et managers. Ces deux points clefs sont assis sur notre vision de l’entrepreneuriat. Si l’on ne partage pas cette vision avec nous, il sera difficile de travailler ensemble.

Continue reading “Le business model d’une agence de conseil”

Un startup weekend comment ça marche ?

Je sais que cet évènement est généralement mal compris… Bon, je minimise bien entendu. La plupart du temps il est impossible à comprendre à quoi cela sert réellement, ou comment cela fonctionne, sans y avoir participé. Du coup, et en préparation du startup weekend de Nice qui démarre dans quelques heures et de celui de Montpellier en Avril, voici une vidéo très claire réalisée lors du startup weekend de Toulouse.

Et pour les participants, laissez-vous inspirer par la présentation de FoodSpotting qui articule cinq parties parfaitement efficaces :

  1. Présentation du problème (“Have you ever wondered…”)
  2. Description du produit et de sa magie (“FoodSpotting is…”)
  3. Business model succint (“How it works and makes $”)
  4. Démo !
  5. Prochaines étapes et besoin (“What’s next”)

Voici aussi la présentation flash que je ferai en fin de matinée à Nice, pour vous booster sur votre marketing et votre business model :

Et la vidéo de la live performance grâce à l’équipe de malade du #swnsa qui gère ça en temps réel :

Requin blanc, tortue ou étoile de mer : quel est votre capacité de développement ?

Il me semble important d’expliquer un point qui est souvent passé sous silence, ou simplement jamais même envisagé, quand on parle de création d’entreprise. Ce point c’est sa capacité à monter en puissance. Cela semble être un point anodin : une entreprise monte en puissance en fonction de son marché et de sa capacité à y capturer des revenus. Du coup la croissance est relativement linéaire des premiers milliers d’euros de CA, jusqu’au premier million, et aux suivants s’il y en a.

En pratique, ce n’est absolument pas le cas et j’ai l’habitude de classer les startups ou entreprises en création dans trois grands paniers, dépendant de leur cycle de croissance :

  1. Les étoiles de mer qui vont plafonner rapidement compte tenu de la nature de leur marché ;
  2. Les tortues qui peuvent se développer pendant très longtemps si elles parviennent à manoeuvrer correctement et si leur équipe de direction souhaite toujours aller de l’avant ;
  3. Les requins blancs qui par nature vont avoir une croissance explosive.

Continue reading “Requin blanc, tortue ou étoile de mer : quel est votre capacité de développement ?”

Startup weekend Montpellier

Je vous informe que comme à Marseille dernièrement, et à Nice bientôt, je serai présent au startup weekend du 16 et 17 avril à Montpellier, en tant que sponsor, coach et jury. Le startup weekend est un évènement très facile d’accès destiné à des potentiels créateurs de startups. Comme votre idée ne vaut rien tant qu’elle n’est pas mise en action avec une équipe, vous allez avoir la possibilité de vous confronter à la réalité, voir si votre projet intéresse d’autres personnes, les faire participer à un premier jet de maquettage et de business plan, et présenter votre travail à la fin du weekend à un parterre de professionnels. Tout cela avec un accompagnement par les coaches du weekend en marketing, stratégie, pitch, finance, etc.

Je trouve ce type d’évènement extrêmement productif. On arrête de rêver à sa belle idée, on retrousse ses manches et on s’active pour faire des rencontres et aboutir à quelque chose. Difficile de ne pas être enthousiaste !

Marketing de l’innovation pour l’association des diplômés de l’IAE

Je suis invité le lundi 14 mars de 19:00 à 20:30 pour animer l’atelier du club marketing de l’association des diplômés de l’IAE d’Aix-en-Provence. Le sujet : “Quel Marketing de l’innovation pour les startups ?“. Voici plus précisément ce dont je parlerai :

Le marketing de l’innovation est théorisé et conçu pour les entreprises industrielles qui ont des des cycles de production, des besoins plus ou moins déjà exprimés et des marques déjà présentes. C’est un marketing qui n’est pas adapté au besoin de jeunes entreprises innovantes qui changent rapidement de business model, évoluent au juger sans prévisionnel structuré et ne finissent par avoir un produit vendable qu’assez tardivement. Or leur capacité marketing reste déterminante pour émerger et survivre. Quelle stratégie marketing peut-on alors proposer pour l’innovation précoce tournée vers des équipes réduites, dans un temps court et des marchés qui parfois n’existent pas encore, ou qui changent radicalement ?

Et voici pour ceux qui ne seront pas là ce soir la présentation :

Pourquoi nous ne sommes pas sur Facebook

Nous investissons un temps non négligeable dans la communication sur nos activités. Et une large partie de cette communication passe par le net. Bien qu’ayant tout de même tenté l’expérience en 2007, je n’ai jamais retenu Facebook comme un support d’échange avec notre marché, et je sais que cela peut surprendre. Ne sommes-nous pas hype et ne surfons-nous pas avec grande habileté la vague du web 2.0 ? Comment pouvons-nous nous passer de ce vecteur de communication “pervasif ” ?

Notre activité est B2B

Fondamentalement nous sommes dans un métier B2B (dans certains cas B2O-rganisations). Facebook est remarquable dans sa façon de relier les personnes entre elles et, de plus en plus, les personnes aux entreprises, mais cela ne nous concerne que très peu. Si je souhaite me mettre en relation avec des professionnels, Linkedin fonctionne très bien. Et même si l’outil est plus aride, il permet justement d’éviter le mélange des genres : il m’est plus facile de me mettre en relation avec un cadre sur Linkedin, que sur Facebook où il faudrait qu’il accepte de partager dans la foulée ses photos de vacances. Ou pire. Ce qui dans les deux cas ne m’intéresse pas, merci.

Continue reading “Pourquoi nous ne sommes pas sur Facebook”

Les applications indispensables pour un MacBook Air 11″

Je me résout à laisser peu à peu tomber l’iPad pour une utilisation professionnelle. Les tue-l’amours pour moi on été peu nombreux, mais réellement gênants :

  • Des fichiers trop difficiles à synchroniser (utiliser Dropbox + GoodReader pour chaque fichier individuellement !) ;
  • Pas de gestion de télécommande bluetooth pour passer des présentations ;
  • Keynote sur iPad qui ne gère par les polices personnalisées, et qui ne respecte pas à 100% les présentations faites sous MacOS ;
  • Une navigation sur internet qui est plus lente que celle avec mon iPhone (inadmissible).

Continue reading “Les applications indispensables pour un MacBook Air 11″”

Réseaux sociaux avec les DCF de Metz

J’ai été invité par le réseau des Directeurs Commerciaux de France à intervenir le 15 février à Metz, pour intervenir sur le web social pour les professionnels. Voici la présentation et le programme proposé :

  1. Cartographier les outils et leur usage ;
  2. Embrasser la discussion globale mais pas à n’importe quel prix ;
  3. Se réapproprier son identité, établir sa vision et développer sa marque ;
  4. Accepter l’absence de règles et expérimenter.

Continue reading “Réseaux sociaux avec les DCF de Metz”

Travail en cours sur l’innovation de business model…

L’un des drames des petites entreprises c’est l’engorgement.

Même si nous essayons d’être vigilants et de planifier notre travail au mieux, inévitablement nous avons des périodes plus difficiles que d’autres à gérer. Et avec quatre formations à la queue leu leu, des déplacements à Madrid, Paris, Grenoble et Metz qui s’enchaînent très rapidement, les prochaines semaines vont être sportives. Il est donc possible que le rythme des articles publiés ici en pâtisse un peu jusqu’en mars. Nous verrons. En attendant, voici un petit teaser sur la prochaine formation sur l’innovation de business model. Ce type de formation pour moi un moment très opportun pour revenir sur les derniers mois de consultations, et de formaliser ce que j’ai appris sur le terrain avec mes clients. Ce qui implique que je ne refais presque jamais la même formation deux fois.

Voici donc ce teaser, en espérant qu’il vous fera vous poser quelques questions :

C’est un travail en cours résumant les principaux types d’innovation de business model sur lesquels je travaille. J’aimerais dans pas trop longtemps l’étoffer beaucoup plus pour pouvoir en faire un poster synthétique… A suivre.

Réduire un service au maximum, le cas Dropbox

Dropbox est un service de sauvegarde de fichiers en ligne. Cet utilitaire fait une seule chose et la fait très bien : avoir un dossier toujours synchronisé, quel que soit l’ordinateur ou le smartphone que l’on utilise. Une sorte de clef USB que l’on a jamais besoin de transporter, que l’on ne peut pas perdre et qui fait toute seule le travail vite et bien. C’est pour moi un outil indispensable pour les travailleurs mobiles, les petites équipes… Ou l’ordinateur de vos parents !

Cette entreprise, incubée en 2007 au Y Combinator en Californie, a su capturer plus de 10% du marché de la sauvegarde de données en ligne en très peu de temps. Elle est pour moi exemplaire parce que c’est une entreprise qui a défini dès le départ une valeur ajoutée claire et efficace, qui a su s’y tenir et qui continue de la renforcer chaque jour. En adressant un problème simple et en proposant une exécution sans faille, Dropbox a réussi a passer devant la plupart de ses concurrents.

Continue reading “Réduire un service au maximum, le cas Dropbox”